Excellence suisse à Kerkrade

Unisono – Mercredi 9 août 2017

Entre le 6 et le 30 juillet, dix sociétés de musique suisses ont fait le voyage de Kerkrade (NL) pour participer au World Music Contest. La Concordia de Fribourg et le Sinfonische Blasorchester Bern (SIBO) étaient en lice en catégorie Excellence Harmonie. Claude Delley a accompagné le SIBO (texte allemand), tandis que le président de La Concordia, Olivier Schaller, était bien entendu fidèle au poste dans les rangs de l’harmonie fribourgeoise (texte français).

Le World Music Contest (WMC) est organisé tous les quatre ans. Cette manifestation constitue sans doute le plus célèbre et le plus grand festival international de musique à vent. Le WMC 2017 s’est tenu à Kerkrade, ville au sud des Pays-Bas, située non loin de Maastricht et d’Aix-la-Chapelle. Suite à ses excellents résultats lors des dernières fêtes fédérales, La Concordia a eu le privilège d’être invitée à concourir dans la catégorie Harmonie de concert, soit la division la plus prestigieuse.

Une première pour La Concordia

La Concordia a participé au WMC pour la première fois de son histoire. Elle a inscrit sa participation dans la suite logique du concours cantonal et de la Fête Fédérale de Musique de Montreux. Magnifique point d’orgue de ce triptyque qui a permis aux Concordiens de se frotter à des harmonies très réputées.

Montrer l’excellence des compositeurs suisses

En vue de ce prestigieux concours, La Concordia a commandé une oeuvre originale de très haut niveau à Jean-François Michel, compositeur fribourgeois reconnu et trompettiste renommé. Ajoutée à deux pièces d’envergure d’Oliver Waespi (Divertimento et Out of Earth), cette première symphonie de Jean-François Michel, intitulée Colors of Live, a formé l’arc-en-ciel du programme de La Concordia.

En effet, pour répondre aux attentes des organisateurs du WMC, qui ont demandé aux harmonies d’excellence d’ajouter une touche spectaculaire dans leurs présentations, La Concordia a dévoilé sur scène un rayon de lumière pour chacun des mouvements joués, laissant finalement apparaître un magnifique arc-en-ciel. Ce faisant, l’harmonie fribourgeoise a mis en lumière les qualités d’écriture des deux compositeurs suisses.

Avec ce programme coloré, La Concordia a concrétisé la citation d’Alain Debeaupuis, qui dit que “la musique est au silence ce que l’arc-en-ciel est à la lumière: elle le dévoile, le magnifie, elle en émane et y conduit”.

Jean-Claude Kolly au sommet

A la tête de La Concordia depuis près d’un quart de siècle, Jean-Claude Kolly concrétise la devise tibétaine affirmant “Quand tu es arrivé au sommet de la montagne, continue de grimper”. Voilà qui illustre bien l’humilité et la vision de ce chef d’orchestre qui recherche constamment à faire progresser les ensembles qu’il dirige.

A Kerkrade, Jean-Claude Kolly a réussi à faire aimer les difficultés techniques en les travaillant de façon intelligente avec ses ouailles. Sa parfaite connaissance des deux compositeurs suisses qui formaient le programme de La Concordia lui a permis de les intégrer parfaitement au projet. Y a-t-il une recette pour un tel objectif ? “Pas de miracle, un travail constant et régulier ainsi qu’une présence de tous aux répétitions”, résume le chef.

Les étapes jusqu’au jour J

Ce défi relevé par La Concordia a débuté par un concert de préparation en compagnie du SIBO de Berne à l’Aula de l’Université de Fribourg le 9 juillet 2017. La chaleur de la salle et le soutien enthousiaste du nombreux public ont participé à une bonne mise en conditions.

Le voyage à Kerkrade a donné l’occasion aux membres de La Concordia de visiter les villes de Strasbourg et Maastricht et de donner un concert à Eijsden avec l’harmonie municipale Koninklijke Oude Harmonie qui a aussi participé au WMC. Les Concordiens ont finalement profité de la grande fête qui s’est tenue en ville de Kerkrade pour décompresser et relâcher la tension. Certains en ont profité pour prolonger leur séjour sur place ou dans la région. Voilà un beau défi qui restera comme une magnifique expérience à renouveler. C’est vrai que le WMC donne envie lorsqu’on y a goûté.


Les résultats des autres formations suisses

Outre La Concordia de Fribourg et le SIBO, huit autres ensembles suisses ont joué à Kerkrade. Du côté des harmonies, le Symphonische Blasorchester Kreuzlingena décroché le 12e rang en 1re catégorie. En 2e catégorie, le Blasorchester Feldmusik Willisau a terminé 16e et la société de musique Giffers-Tentlingen 17e, tandis qu’en 3e catégorie, le Blasorchester Oberseetal a obtenu la 13e place.

Chez les brass bands, en Championship Division, le Brass Band Treize Etoiles s’est classé 5e. En 1re catégorie, le BB Emmental est arrivé 10e et l’Ensemble de Cuivres Ambitus s’est hissé au 4e rang. Le BB Konkordia Büsserach a quant a lui décroché la 4e place en 2e catégorie.