La Concordia de Fribourg s’est illustrée aux Pays-Bas

La Liberté – Lundi 24 juillet 2017

L’harmonie de Fribourg s’est hissée provisoirement à la tête d’un concours international

“C’était un grand moment ! Nous avons fait le job, avec une niaque et une âme plus grandes encore que d’habitude, je suis fier de nos musiciens !” Le directeur de La Concordia de Fribourg, Jean-Claude Kolly, était encore sous le coup de l’émotion hier, alors qu’il entamait les 10h du voyage de retour avec 90 musiciens de La Concordia. Et pour cause : avec un score de 91.7 points sur 100, l’harmonie d’excellence de Fribourg s’est illustrée pour sa première participation au concours international World Music Contest à Kerkrade aux Pays-Bas, se classant pour l’heure en tête dans la catégorie Harmonie de concerts.

La compétition se déroulant sur trois week-ends, seuls trois ensembles sont déjà passés, six devront encore concourir d’ici au 30 juillet. Pragmatique, le directeur estime que La Concordia ne gardera pas sa première place : “Nous restons un ensemble amateur, avec toutes ses qualités, mais au vu du nombre de musiciens professionnels que comptent certains ensembles, ce n’est pas possible de rivaliser.” Pas de quoi entamer cependant sa satisfaction : “Que l’on se classe 3ème ou 7ème, l’essentiel était que La Concordia puisse jouer à la hauteur de ses attentes et le contrat est rempli !”, estime-t-il. Et de relever à titre de comparaison, qu’un ensemble de Berne qui s’était classé juste derrière La Concordia lors de la Fête fédérale de musique à Montreux, a obtenu 90 points.

“L’important pour nous était d’assurer la préparation à un concert où la pression est plus grande et le répertoire très difficile, c’est un véritable challenge de rester concentrés une heure! Nous avons pu faire progresser les musiciens jusqu’à ce sommet et c’est presque plus important que la participation au concours”, note-t-il.

“La Concordia a porté haut les couleurs de Fribourg”, se réjouit son président, Olivier Schaller. Celles de l’arc-en-ciel en l’occurrence, puisque la prestation, d’une durée de 56 minutes pour sept mouvements était placée sous ce thème. Avec pour fil rouge l’oeuvre du compositeur fribourgeois Jean-François Michel, “Les couleurs de la vie”. Lors de sa présentation au public, La Concordia a joué la carte de l’Helvétisme, se présentant comme “le corps de musique officiel de Fribourg, dans le pays du chocolat, qui possède aussi d’excellents compositeurs”. Elle en a mis plein la vue aux 400 spectateurs : le concert s’est déroulé sur fond d’animation vidéo réalisée par un étudiant de l’Eikon, projetant tour à tour les couleurs de l’arc-en-ciel, alors que chacun des six percussionnistes arborait un tee-shirt d’une couleur, la septième étant cachée dans la pochette du directeur.
“L’ambiance était excellente durant les quatre jours passés sur place, souligne le président. Nous avons noué de très bons contacts et passé de sympathiques moments avec la délégation fribourgeoise – dont le syndic Thierry Steiert, le directeur des finances et de la culture de la ville de Fribourg Laurent Dietrich, et le conseiller national Dominique de Buman.”

Nicole Rüttimann