Nicolas au coeur de la légende

La Liberté – Jeudi 23 mars 2017

Ce n’est pas un hasard si le portrait d’Arthur Honegger orne nos coupures de 20 francs. La Banque nationale suisse souligne que le compositeur a su, par sa musique, jeter “des ponts entre les cultures d’expressions allemande et française”. Le chef de choeur Pascal Mayer abonde : “Au siècle dernier, peu de compositeurs ont joué ce rôle de trait d’union de manière aussi forte que lui”.

Alors que sa carrière s’est essentiellement jouée à Paris, et qu’il y a notamment écrit l’oeuvre scénique Jeanne d’Arc au bûcher, Honegger a toujours gardé de fortes attaches avec la Suisse et son histoire. Ce qu’il a notamment prouvé en composant l’oratorio Nicolas de Flüe, commandé pour l’Exposition nationale de 1939. Pour commémorer la naissance du saint ermite il y a 600 ans, cette oeuvre sera donnée ce samedi en l’église du Collège Saint-Michel de Fribourg, ainsi qu’à Montreux ce soir et à Moutier dimanche.

Le concert réunira le choeur Pro Arte de Lausanne, le Choeur de chambre de l’Université de Fribourg, le Choeur du Collège Sainte-Croix de Fribourg et le choeur La Concorde de Grolley. Dirigé par Pascal Mayer, ce fier effectif de près de 200 voix sera soutenu par La Concordia, qui avait déjà porté l’oeuvre à la scène avec d’autres choristes en août dernier au festival Murten Classics.

Pour donner corps à cette légende dramatique, le récitant Eörs Kisfaludy endossera le seul rôle solistique de l’oeuvre. Le texte, dû à Denis de Rougemont, retrace la vie de Nicolas jusqu’à sa retraite dans les hauteurs du hameau de Flüeli, avec en toile de fond la menace de Charles le Téméraire et la Diète de Stans. Un contexte historique que les musiciens ont pu apprendre à mieux connaître grâce à un exposé de l’abbé Jacques Rime de Grolley en marge d’une répétition. “Des collégiens me l’ont dit : on nous demande de nouer des liens entre nos différentes branches, voilà une occasion idéale de le faire !”, se félicite Pascal Mayer.


Pascal Mayer aura 200 musiciens sous sa direction

Né en 1417 dans une famille paysanne aisée d’Obwald, déclaré saint en 1947 par le pape Pie XII, Nicolas de Flue est toujours resté une icône de paix et de réconciliation. La série de concerts Honegger n’est pas le seul événement en cette année anniversaire. Signalons notamment la parution de deux ouvrages pour les jeunes lecteurs aux Editions du Parvis : le livre illustré d’Ariane Jaquet Nicolas de Flüe, messager de la paix, et la bande dessinée Frère Nicolas, la merveilleuse histoire de saint Nicolas de Flüe, par Mariann Wenger-Schneiter. L’ermite du Ranft sera aussi une figure centrale des 24 heures du Seigneur, qui se tiennent ce vendredi et samedi à l’église des Cordeliers de Fribourg.

Benjamin Ilschner