Info fermer ×
+

Les frères Dalton s’invitent à la soirée de La Concordia

La Liberté – Lundi 1er décembre 2014

“Concordia un jour, Concordia toujours !”

Vendredi 28 novembre, La Concordia a organisé sa soirée annuelle, dite de la Saint-Nicolas, au restaurant de l’école d’ingénieurs de Fribourg, en présence de 140 convives. L’occasion pour le juge cantonal Michel Favre, invité d’honneur de la soirée qui a joué 15 ans à La Concordia, de relever l’esprit familial du corps de musique officiel de la ville de Fribourg dont les marques de fabrique sont
«l’excellence et la camaraderie». Michel Favre a notamment été rédacteur en chef
de l’organe de publication «Le Concordien» durant une dizaine d’années. La Concordia lui a décerné le titre de membre d’honneur.

La présidente du Grand Conseil Katharina Thalmann-Bolz, qui a souligné le rôle d’ambassadrice de La Concordia et l’importance pour le corps de musique officiel de «respecter les minorités» et de «consommer local», s’est vue comblée dans ses attentes: elle a reçu en cadeau du vin du Vully et du chocolat Suard. «Quant aux minorités, le président est singinois!», a rappelé en souriant le président. Pierre-Alain Clément, syndic de Fribourg et Marc Bugnon, président du Conseil général ont aussi évoqué le rôle essentiel de La Concordia pour les autorités de la ville. Le président de La Concordia, Olivier Schaller, a présenté l’hommage qui sera rendu à Bernard Chenaux lors des prochains concerts de gala. En effet, le 8 février 2015 coïncidera avec le centième anniversaire de la naissance de ce chef d’orchestre fribourgeois «d’exception», selon les mots du président, qui a dirigé La Concordia durant 20 ans. Ancien élève de l’Abbé Bovet, que ce dernier avait d’ailleurs recommandé au corps de musique officiel, il avait «fait de La Concordia la reine des fanfares suisses», selon Olivier Schaller.

La soirée, organisée par le registre des gros tubes (basses/euphoniums) était placée sous
le thème des frères Dalton. Elle a permis de récompenser une dizaine de musiciennes et musiciens pour leur longévité au pupitre de La Concordia. Dont l’ancien conseiller aux Etats et ex-président de La Concordia, Jean-François de Bourgknecht, qui fêtait à cette occasion ses 80 ans.

Nicole Rüttimann